Air India survivra-t-elle aux assauts de ses actionnaires ?

Air India's Fleet

Air India's Fleet

Une gazelle re-née dans un éléphant: La défunte Air Afrique, passée dans l’au-delà en 2002 et surnommée Air Sans Fric, a-t-elle tracé la voie pour Air India?

Le sort de la compagnie nationale et nationalisée indienne n’en finit pas d’être réglé. La compagnie a perdu plus d’un milliard de dollars en 2008 et prévoit une perte équivalente en 2009. Sa dette excède 3 milliards de dollars.

Le Ministre de l’Aviation Civile vient d’approuver un plan de recapitalisation, sous conditions de restructuration, de plus d’un milliard de dollars. Il indique au Financial Times que c’est un signal clair : A moins d’un redressement, le Gouvernement cessera de soutenir la Compagnie. Mais, s’interroge le correspondant du FT, combien de fois a-t-on déjà entendu cela ?

Air India va d’un plan de restructuration à l’autre, y compris une fusion partielle et ratée avec la compagnie domestique Indian Airlines (seuls les noms ont « fusionné », rien n’a changé).

Le cabinet de conseil Accenture a été retenu pour réaliser la fusion des systèmes de réservation, mais il est impossible de réserver un billet qui passe par les deux compagnies. Air India / Indian Airlines a ouvert des centres d’entretien pour les avions mais les coûts et la qualité sont prohibitifs et les compagnies aériennes indiennes préfèrent faire entretenir leurs avions à 6 heures de vol de là…. La compagnie a acheté 111 avions neufs sont beaucoup disent qu’elle n’avait pas besoin.

 

We love Air India

We love Air India

Pour remédier à la situation, un nouveau président a été nommé en avril 2009. Mais les problèmes auxquels il doit faire face sont énormes et très difficiles à résoudre sans dommages pour un politique : 32 000 employés, alors qu’une compagnie aérienne identique devrait en avoir 12 000  (200 employés par avion contre une norme internationale de 120; pilotes recevant des primes de vol même lorsqu’ils ne volent pas ; continuation des plans de recrutement, même lorsque les recrutements sont gelés ; non-fermeture des bureaux de la Compagnie dans les aéroports qu’elle a cessé de desservir ; deux fois plus de repas business commandés que de passagers sur les vols ; 25 avions et 33 moteurs en attende de réparation ; etc.

Pourquoi le Gouvernement, ne privatise-t-il pas simplement Air India dont la situation financière est purement dramatique ?

En tant que compagnie nationale détenue par l’Etat, Air India joue un rôle important dans la distribution d’avantages :

Air India's First Class cabin

Air India's First Class cabin

Commissions sur l’achat d’avions, voyages gratuits etc., au point que le correspondant du FT s’exclame : « Si la Compagnie transporte des passagers autres que des fonctionnaires, c’est toujours ça de pris, mais ce n’est pas la raison principale pour ceux qui la dirigent de vouloir qu’Air India continue de voler ».

Mais, heureusement, tout va aller mieux : Le Ministre des Finances Pranab Mukherjee annonce aujourd’hui que, dans le cadre des mesures de restriction budgétaires qu’il impose à son Ministère, il voyagera désormais en classe Eco sur… Air India !

Et, dernière nouvelle, Air India étudie l’opportunité d’entrer dans le segment des compagnies low-cost, avec sa structure de coûts actuelle et son parc d’avions actuel… Un éléphant se glissant dans le costume  d’une gazelle, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes !

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :