Un projet à l’échelle de l’Inde

Est-ce par hasard que le Gouvernement indien confie à une légende du secteur privé la direction de cet immense projet public?

Dans un pays qui abrite 1,2 milliards d’âmes, dont encore la majorité dans les zones rurales, comment créer l’équivalent de notre numéro de Sécurité Sociale et l’appliquer à la vie des citoyens?

There are many people in India!

C’est à Nandan Nilekani, ancien DG du géant informatique Infosys, qu’a été confiée la lourde tâche de répondre à cette question. Nilekani a pris la tête de l’agence chargée de créer un identifiant unique pour chaque citoyen indien.

Là où en France, le débat tournerait sans doute sur la protection des données individuelles (pourquoi il ne faut pas le faire), l’Inde cherche à exploiter cette opportunité pour créer de nouveaux services dans les zones les plus reculées.

Le projet permettra l’introduction d’une carte d’identité permanente. Sur cette carte figureront le numéro unique, une photo et des données biométriques. Il sera aussi possible de modifier dans le temps le contenu des informations contenues dans la carte, « pour le bénéfice du citoyen », sans qu’il ait été dit ni quelles informations seraient stockées, ni quels changements seraient opérés. (Imaginez la même situation en France…)

L’un des objectifs du projet est également de combattre la fraude à l’identité et d’améliorer la sécurité intérieure, enjeu dont on connait l’importance à la suite des attentats commis en Inde ces dernières années.

Concrètement:

  • On commencera par attribuer un numéro aux électeurs présents sur les listes électorales indiennes
  • Les premières cartes seront délivrées dans l’année qui vient
  • 600 millions de personnes auront reçu leur identifiant unique dans les 4 ans qui viennent
  • La carte sera « meilleure » que beaucoup de cartes occidentales car le numéro d’identification unique sera utilisé pour tout, y compris les investigation de police
  • Le numéro d’identification pourra être confirmé en ligne
  • Le système de numérotation est prévu pour durer 300 ans…
  • Le projet va couter environ 20 milliards d’euros.

Les banques ont déjà commencé à explorer les applications du numéro unique. Nandan Nilekani indique en effet:  » Nous travaillons sur un système qui créerait des mini-distributeurs pour exécuter des opérations bancaires dans les villages. Nous pourrons assurer l’identité des clients et ainsi réaliser des transaction bancaires » (sans agences).

Unique ID mock up

Prenez l’exemple d’un travailleur rural qui touche 800 Roupies par mois (16 dollars) dans le cadre des programmes de grands travaux subventionnés par le Gouvernement.

Typiquement, il faudrait qu’il fasse 40km to avoir accès à un distributeur et à son salaire.

Mais si sa banque lui a ouvert un compte simplifié, on peut facilement lui donner accès à son salaire dans son village même:

  • Sa banque recrute un correspondant dans son village;
  • Equipé d’un lecteur d’empreintes digitales , le correspondant peut identifier le bénéficiaire et son compte bancaire grâce au lecteur d’empreintes et à son téléphone mobile (de la même façon qu’on recharge un mobile à carte);
  • Le correspondant débite le compte du bénéficiaire et lui donne l’équivalent en cash.
  • La mise en place d’un tel système dans un village coute 5000 roupies (100 dollars), même pas le salaire mensuel d’un employé de banque.

L’infrastructure nécessaire pour réaliser ces opérations existe déjà en Inde. La seule chose à mettre en place est dont la partie « front-end ». Ce projet verra donc certainement le jour. Les banques prévoient de démarrer dans les 12 mois.

Concrètement, le plus difficile est de savoir comment accéder à toute la population pour la faire entrer chaque individu dans la base de données et lui donner son numéro unique. L’Agence ne charge du numéro unique prévoit d’utiliser les réseaux bancaires, les stations services, les sociétés d’assurances, et les collectivités locales.

Ce sera donc un partenariat public privé, où chacun retrouve ses petits: Les banques vont utiliser ce système pour accroître leur part de marché dans les zones rurales.

3 Réponses

  1. très intéressant, j’ai hâte de voir le système se mettre en place. Et effectivement ce projet ne sera pas accepté dans notre pays, mais l’Inde fait un premier fichage alors qu’en France on en serai au… zut j’ai pas assez de doigts !

  2. […] Un projet à l’échelle de l’Inde […]

  3. […] Un projet à l’échelle de l’Inde […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :