Bhopal 25 ans après: Toujours l’indifférence

Une mère et son enfant victimes

En décembre 1984, à Bhopal, une fuite de gaz causée par l’explosion d’une cuve de pesticides produits dans une usine de l’américain Union Carbide rejetait dans l’atmosphère 40 tonnes d’isocyanate de méthyle faisant de 8000 à 25 000 morts selon les sources.

25 ans plus tard, la décontamination du site n’a même pas commencé et 100 000 Indiens vivent avec des maladies parfois graves contractées dans la foulée du drame. 30 000 autres vivent sur des terres contaminées: 5 000 tonnes de déchets restent enterrés au cœur du site, polluant les nappes phréatiques qui alimentent le quartier en eau « potable ». Les habitants souffrent de cancers, de tuberculose et d’autres maladies. De nombreux enfants de survivants sont  atteints de malformations très graves et de lésions cérébrales.

Dow Chemical  – qui a racheté Union Carbide – déclare toujours n’être « en rien responsable du drame de Bhopal » sachant qu’elle n’a « jamais possédé ou même exploité l’usine ». En 1989, Union Carbide, se déclarant victime d’un sabotage, version à laquelle personne ne croit,  a indemnisé les victimes à hauteur de 470 millions de dollars, soit près de 6 fois moins que la compensation nécessaire estimée.  Pendant que les groupes de pression et le  Gouvernement indien se battent devant les tribunaux pour savoir comment décontaminer, le site de Bhopal est resté tel qu’au moment de la catastrophe. Malgré de très nombreuses tentatives, Dow Chemical n’a jamais entamé de dialogue avec les victimes ou leurs représentants.

Le Gouvernement du Madhya Pradesh, dont Bhopal est la capitale, est régulièrement accusé de corruption et  joue l’autruche: Interroger par John Elliot, un journaliste britannique basé en Inde, le Ministre en charge de la réhabilitation indique que « l’eau et le sol sont propres. Les problèmes de santé de la population sont liés à sa pauvreté qui la conduit à vivre dans de mauvaises conditions  d’hygiène, mais pas à la catastrophe ». Ces affirmations sont contredites par des rapports d’analyse indépendants qui prouvent au contraire que les sols et l’eau restent hautement contaminés par des pesticides et des métaux lourds.

25 ans après l’accident, Dow Chemical affiche sur son site internet la déclaration suivante: « Dans le cadre de nos objectifs de développement durable, les employés de Dow s’efforcent d’utiliser les ressources efficacement, à créer de la valeur pour nos clients et actionnaires et à améliorer la vie des générations futures ».

A vous de juger…

3 Réponses

  1. […] This post was mentioned on Twitter by Mike Boudreau, lawgri. lawgri said: RT @MikeBoud: Bhopal 25 ans après: Toujours l’indifférence « Tôt le matin… Mostly India http://bit.ly/5gBNGI […]

  2. […] la Justice ! Source. Classé sous: Actualité Mot-clés: […]

  3. […] Bhopal 25 ans après: Toujours l’indifférence […]

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :