Flagrant Delhi de corruption aux Commonwealth Games

Le Gouvernement indien annonce finalement qu’il va lancer une enquête sur les supposés actes de corruption et de mauvaise gestion qui entourent les Jeux de Commonwealth qui viennent de se terminer à Delhi. Bien que peu de gens se fassent d’illusions sur l’issue de l’enquête, les limiers du Gouvernement doivent se concentrer sur l’attribution des contrats, la façon dont les travaux on été supervisés et « tous les aspects de l’organisation des évènements ».  La commission d’enquête doit rendre visite  au Comité d’Organisation ce lundi pour auditer ses comptes.

On se souvient des retards et des négligences incroyables qui ont précédé l’ouverture des jeux. Tout devait être prêt et audité un an avant l’ouverture, mais, une semaine avant la cérémonie, le village des athlètes était toujours insalubre, certaines infrastructures s’écroulaient et nombreux furent les indiens qui vécurent cette période comme une honte nationale, surtout après que le Comité Olympique Australien ait déclaré que l’Inde n’aurait jamais du avoir les jeux.

Il est maintenant mal vu de critiquer les Jeux du Commonwealth et leur organisation. L’état d’esprit en Inde est positif, essentiellement parce que la cérémonie d’ouverture fut grandiose et réussie, parce que le pays a échappé aux attentas qu’il redoutait tant, et surtout  parece que l’Inde est arrivée seconde au classement des médailles, juste derrière l’Australie.

Faut il donc bouder son plaisir?

C’est oublier que quatre enquêtes ont en cours, concernant au moins 30 cas de corruption. Le budget initial a été dépassé de 6 milliards de dollars. Le catalogue des exactions est un « deep-dive » dans les plaies de l’administration indienne:

  • Des machines de musculation ont été louées pour 23 000 dollars l’unité pour 45 jours, alors qu’elles auraient pu être achetées pour moins de la moitié du prix.
  • Du papier toilette a été acheté à 89 dollars le rouleau.
  • Le trésorier du Comité d’Organisation a du démissionner après que son fils eut obtenu un contrat pour 14 courts de tennis et les avoir livrés dans un état lamentable.
  • Des fonctionnaires ont émis de faux certificats de sécurité incendie pour les 5000 bus utilisés lors des jeux.
  • Une société anglaise a reçu 429,000 dollars, sans contrat aucun, pour livrer des toilettes mobiles à la cérémonie de départ de la flamme à Londres.
  • Au total, ce sont plus de 300 plaintes pour corruption qui ont été déposées au CBI, pour des motifs aussi variés que l’émission de faux documents et faux contrats, la manipulation des résultats d’appels d’offres etc.

Bien qu’habitué à la corruption, le public indien a été très choqué et a ressenti un immense sentiment de honte et les jeux mettent en question l’efficacité du Gouvernement déjà sur la sellette pour sa gestion catastrophique du coût humain et financier de l’évènement: Les jeux étaient supposés procurer au Gouvernement une vitrine pour un pays en forte croissance. Mais 130 000 familles ont été expulsées pour faire place aux Jeux et 174 millions de dollars initialement destinés aux programmes de lutte contre la pauvreté ont finalement été détournés pour financer les jeux.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :